Photographie culinaire : comment réussir à tous les coups ?

Photographie culinaire d'un plat de viande en sauce sur une assiette en porcelaine

Avec les beaux jours qui reviennent, les occasions de photographier de belles assiettes ne manquent pas. Alors comment photographier un plat cuisiné lors d’un mariage, d’un apéro entre amis au soleil couchant ou encore lors d’une belle fête d’été ? Voici tous nos conseils pour des photos culinaires réussies.

1- Une mise en scène soignée

Afin que le rendu de votre photo soit irréprochable, il vous faudra réfléchir et faire attention à la mise en scène autour de votre plat. Nous vous expliquons ici comment photographier un plat cuisiné en imaginant un beau décor.

Donnez de la texture à votre photo culinaire : en jouant des nappes, serviette et autres couverts autour de votre plat. Attention tout de même, la tendance est au minimalisme : choisissez peu d’accessoires, mais choisissez-les avec gout.

Faites attention au fond du décor : si l’on utilise des couleurs chaudes cela sera plutôt synonyme d’exotisme. Si l’on utilise des couleurs froides, on pensera alors à des produits glacés. Quelle ambiance souhaitez-vous donner à votre cliché ?

Ne pas hésiter à jouer des contrastes de couleurs pour faire ressortir le produit. À l’inverse, vous pouvez faire des rappels de couleurs avec les autres éléments de décoration de la photo.

Faites attention aux détails : on nettoie l’assiette avant la prise de vue. Pas de miettes ou de filets de sauce qui gâcheraient la belle harmonie.

Pour finir, un petit truc de pro : utilisez un brumisateur pour donner un aspect brillant et gourmand aux aliments que vous souhaitez photographier.

Photographie culinaire d'un dessert avec crème anglaise versée, joliment mise en scène

2 – Photographier un plat cuisiné : les réglages techniques

Pour photographier votre assiette, vous n’utiliserez pas de grand angle sous peine de noyer le plat dans le décor, mais plutôt un objectif avec une focale entre 35 mm et 50 mm.

Nous vous conseillons de photographier à f/1.8, f/2.4 ou f/3.5 : avec cette petite profondeur de champ, on détache bien les plats ou les aliments du fond de la photo qui lui sera flou.

Afin de mettre en avant les détails et les textures, on peut aussi utiliser un objectif macro.

Photographie culinaire d'un plat en sauce posé sur une table en bois d'ébène et épices à côté

3 – La gestion de la lumière en photographie culinaire

Le rôle de la lumière est tout aussi important en photo culinaire qu’en photo de portrait. Elle signera l’atmosphère générale de votre cliché et permettra de bien mettre en avant le plat cuisiné (brillance et relief par exemple).

Nous vous conseillons de privilégier une lumière douce et blanche, d’origine naturelle. Pour cela, placez votre plat cuisiné près d’une fenêtre habillée d’un léger voilage. Vous disposerez de moins de lumière qu’avec un flash, n’hésitez donc pas à utiliser un trépied pour plus de stabilité.

Enfin, évitez d’utiliser le flash, qui produit une lumière trop brute et ne mettra pas en valeur votre plat, surtout s’il est en sauce : le flash crée des reflets sur les liquides.

Photo culinaire de frites à la ciboulette dans un bol ou cornet blanc

4 – Gestion de la composition de l’image

Comment photographier un plat cuisiné tout en gérant sa composition ? Tout d’abord, on choisit le bon angle pour la photo. Si le produit est plat, on prend notre cliché du dessus. Si au contraire on veut faire ressortir le volume dans l’assiette, on prend la photo de côté.

Multipliez des angles de vue différents pour chaque cliché et choisissez celui qui met le plus en valeur le produit final.

N’oubliez pas l’indispensable règle des tiers : on visualise mentalement l’image coupée en 9 (3 lignes horizontales et 3 verticales) et on place le plat cuisiné aux intersections pour rendre la photo dynamique.

En photographie culinaire, il est aussi recommandé de penser graphisme : on place les produits en ligne, en diagonale, en carré, pour un cliché résolument moderne.

A contrario, évitez de placer au centre de votre photo l’élément sur lequel vous faites la mise au point, sous peine d’obtenir un rendu plat. Désaxez-le, c’est le secret.

Photographie culinaire d'une gaufre aux myrtilles sur une table en carreaux de faïence

Avec ces astuces en main, n’hésitez pas à vous entraîner afin de trouver votre style. Et attendez la fin de la prise de vue pour déguster votre création !

Ensuite ? Avec au moins dix belles photos accompagnées de recettes de votre cru (ou pas), vous pourrez créer votre livre photo de cuisine personnalisé, comme celui-ci :

Livre de cuisine personnalisé avec recettes personnelles et photos culinaires

Je crée mon livre de recettes
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *